Châtel

Balcons

agandir - Les balcons
Les balcons de la Vallée d’Abondance sont remarquables par leur simplicité ; la seule entorse à cette simplicité c’est peut-être la balustrade, très travaillée, de la vaste galerie que représente le balcon. Si les maisons des communes de Bonnevaux, Vacheresse et Chevenoz ne possèdent qu’un seul balcon sur la façade exposée au Midi (au soleil levant), celles d’Abondance, de La Chapelle et Châtel peuvent en posséder jusqu’à trois superposés, toujours protéges de la bise par un large avant-toit.

A quoi servaient ces balcons ?

Au-dessous du balcon, l’on entasse le bois qui va rejeter tout doucement son humidité. La galerie, ou encore « la louïe », sert à faire sécher le foin ou le regain dans notre région ; autrefois c’était le chanvre, et l’on peut voir encore des grandes barres de bois horizontales, à peine travaillées, placées à cet effet. A l’abri de la pluie, à l’abri de la bise, le balcon permet aux oignons, ails, de sécher lentement avant d’être rentrées. C’est là, bien souvent, que l’on pouvait entasser les tavaillons supplémentaires. Les galeries supérieures permettent toutes d’avoir accès à la grange pour pouvoir mettre à sécher le foin et le rentrer par une porte fermée par une cheville de bois oblique que l’on enfile dans un montant de l’aisselier.

Le décor des balcons.


Les planches verticales découpées, les balustres, que l’on appelle dans nos régions « les palins », étaient le plus souvent l’oeuvre de l’habitant lui-même : un habitant habile qui a toujours un coin « atelier » et qui l’hiver découpe patiemment les lames de bois.
Après avoir dessiné un gabarit (un prototype), l’avoir réalisé en fer blanc ou en bois, le paysan se mettait au travail...et s’il fallait avoir du coeur à l’ouvrage pour réaliser un balcon du plus bel effet, cela provient peut-être de ce que, parfois, le prétendant offrait à sa fiancée « les palins » d’un balcon : un test qui durait longtemps et qui n’était pas dépourvu d’utilité, du moins pour la belle-famille.
Les palins peuvent être de simples barres de bois verticales (vieux chalets), ou bien des barres entrecroisées non découpées.
La juxtaposition des planches découpées est superbe, motifs géométriques, losanges avec fioritures, entrelacs élégants...
Avec sa scie, le paysan -menuisier pouvait presque transcrire un message au voisin ou au passant : verres et bouteilles (les glaciers de Vacheresse), feuilles d’érable, feuilles de vignes, sapins, tulipes ou narcisses (motifs très fréquents dans le Valais voisin).


A remarquer :

Lorsque les balcons se superposent dans le même chalet, les motifs sont toujours différents d’une galerie à l’autre.
Quelques beaux spécimens de balcons arrondis qui ceinturent les chalets : à La Chapelle d’Abondance (en face du Casino), et à Châtel le Vieux Four : influence valaisanne indéniable.
Météo, Webcams, Ouverture des pistes
La station de Châtel en photos et vidéos
La Chaine TV de Châtel, disponible sur Youtube et sur la TNT
Mountain bikepark de Châtel